Le guide EF English Live des sports britanniques: Rugby, cricket, curling et palets

sports britanniques

Comme vous le savez sans doute, les Britanniques ont inventé de très nombreux sports, comme notamment le football. Nous nous intéresserons aujourd’hui à d’autres sports, peut-être un peu moins connus, qui trouvent également leur origine dans les îles britanniques. Connaissances indispensables pour toute personne qui suit des cours d’anglais!

Cricket

Le cricket est-il toujours un sport de gentleman ? Ce sport, jadis réservé à l’élite et aux classes supérieures a été exporté avec succès à travers le monde, même s’il conserve encore la réputation de « sport de riches » (c’est d’ailleurs le seul sport où les joueurs marquent une pause pendant leurs matchs pour prendre le thé !).

  • C’est un sport qui ressemble à : une version très atténuée du base-ball
  • Chaque équipe comporte : 11 joueurs (tous habituellement vêtus de blanc)
  • Ce sport se pratique : sur une vaste pelouse ronde, parfaitement tondue ou sur un grand champ, avec une partie centrale encore mieux tondue. Trois piquets de bois, sur lesquels repose un bâton de plus petite taille, sont plantés à chaque extrémité du terrain (les « wickets »).
  • Les règles de base : l’une des équipes lance la balle à la main et l’autre la relance avec une batte. L’équipe qui « batte » a toujours deux joueurs sur le terrain, qui courent entre les « wickets ». Les 11 joueurs sur le terrain comprennent un gardien de « wicket » (qui est toujours le même homme et qui se tient derrière les piquets de bois qui reçoivent la balle) et un lanceur (qui peut changer).
  • Bon à savoir : il existe deux types de matchs de cricket : les test-matchs et les one-day matchs. Un test-match est limité à cinq jours. Chaque équipe dispose de deux manches pour marquer des courses et essayer d’éliminer les batteurs de l’équipe adverse. Il n’y a pas de limite au nombre d’overs possible (série de 6 lancers de balles contre l’équipe qui batte). Chaque équipe joue jusqu’à ce que tous les batteurs soient « out », ou que l’équipe qui batte obtienne tellement de points qu’elle décide de « declare »(arrêter de batter). Comme on pourrait s’en douter, un one-day match ne dure qu’une seule journée. Chaque équipe dispose de 50 overs pour obtenir le plus de points possible.
  • Petite anecdote : le cricket donne des noms très amusants aux différents postes qu’occupent les joueurs sur le terrain : « Silly mid on », « short fine leg » ou encore « silly point » !

Rugby

Il existe trois sortes de rugby de compétition : le rugby à XV (qui est la forme la plus populaire), le rugby à XIII et le rugby à sept.

  • C’est un sport qui ressemble à : à un mélange de foot, de football américain et de catch, mais sans les pauses et les temps morts
  • Une équipe comporte : 15 joueurs qui se disputent un ballon ovale (sauf dans le cas du rugby à 7 qui compte, comme vous l’aurez sans doute deviné, 7 joueurs dans chaque équipe !)
  • Ce sport se pratique : sur un grand terrain gazonné. Deux buts en forme de H sont situés à chaque extrémité (les dimensions du terrain sont assez similaires à celles d’un terrain de foot)
  • Les règles de base : les 15 joueurs de chaque équipe restent sur le terrain tout au long du match. Chaque équipe comporte des « backs » qui jouent aussi un rôle d’attaque, et des « forwards », qui sont le moteur de l’équipe : il s’agit des joueurs « poids lourds » qui participent aux « scrums » (mêlées organisées après une pénalité) et aux « rucks » (mêlées ouvertes et spontanées) pour attraper, protéger et faire avancer le ballon. Le but du jeu est simple : faire passer le ballon au-delà de la ligne de l’équipe adverse. Quand un joueur franchit cette ligne en jeu ouvert et pose le ballon au sol, il réalise un « try » (essai). Chaque essai permet de gagner 5 points. On peut aussi envoyer le ballon entre les buts à l’aide d’un coup de pied durant le jeu ouvert (un « drop goal ») ou après une faute (penalty). Après chaque essai, l’équipe peut gagner 2 points supplémentaires en envoyant à travers les buts : une « conversion » (transformation).
  • N’oubliez pas : de porter un protège-dents et un bonnet de protection pour ne pas vous faire arracher les oreilles. Ah, et il est aussi préférable d’aimer la boue !

rugby sports britanniques

Curling

On dit que ce sport étrange aurait été inventé en Écosse, à la fin du Moyen-Âge. Si personne n’oserait remettre en question les capacités des Écossais dans ce sport, il faut toutefois reconnaître que, comme l’ont prouvé les récents Jeux Olympiques d’hiver, les Britanniques ne sont plus vraiment les meilleurs dans cette discipline.

Si l’équipe masculine de Grande-Bretagne n’a pas remporté d’or olympique au Canada, l’équipe féminine a toutefois décroché une médaille de bronze.

  • C’est un sport qui ressemble à : un brossage du sol très vigoureux sur de la glace. On le surnomme d’ailleurs « Chess on Ice » (échecs sur glace).
  • Chaque équipe comporte : 4 joueurs, dont deux sont équipés de balais de curling. Chaque manche comporte 8 tirs de « stones » (pierres).
  • Ce sport se pratique : sur de la glace. Oui, vous avez bien lu : de la glace !
  • Les règles de base : un peu comme dans un jeu de pétanque, le curling consiste à faire glisser des pierres circulaires sur une piste glacée, en direction d’une zone de but indiquée par une série de cercles concentriques. Un joueur de l’équipe lance la pierre tandis que ses deux compagnons « sweepers » (balayeurs) ajustent frénétiquement la surface de la glace à l’aide de leurs brosses pour aider la pierre à parvenir à destination. C’est un jeu de haute précision qui repose sur un travail d’équipe.

Quoits (palets)

Il semblerait qu’ici à Englishtown, personne ne joue à ce jeu, pourtant il s’agit d’un autre sport très intéressant qui vaut la peine d’être mentionné dans cette liste, même s’il est devenu très rare : il n’existe aujourd’hui qu’un seul club en Écosse et seulement deux au pays de Galles et en Angleterre.

  • C’est un sport qui ressemble à : une version musclée du lancer de cerceaux ! Il comporte aussi beaucoup de variations régionales (au Royaume-Uni, comme aux États-Unis).
  • Ses origines : ce sport a très probablement une origine grecque ou romaine. On y jouait jadis à l’aide de fers à cheval qu’on lançait le plus loin possible (un peu comme notre lancer de disque moderne). Introduit au Royaume-Uni par des soldats romains, lors des invasions, il gagna rapidement en popularité à tel point d’ailleurs qu’au XVe siècle, le roi d’Angleterre tenta de l’interdire ! On y jouait en plantant des bâtons dans le sol qui servaient de cibles. Ce jeu était surtout populaire car on pouvait y jouer chez soi avec sa femme et ses enfants.
  • Une équipe comporte : généralement un seul joueur qui affronte le joueur de l’autre camp.
  • Ce sport se pratique : en plein air, sur un terrain carré en argile (dans le cas du jeu de palets traditionnel), un terrain gazonné ou même sur un tapis en plastique ou une table de palets (dans le cas d’un pub) (le jeu consiste alors à jeter des palets en plastique sur des carrés).
  • Les règles de base : des bâtons ou « cibles » sont placés à diverses distances du joueur et les plus éloignés remportent le plus de points. Les palets, qui sont généralement fabriqués en acier ou en caoutchouc, sont lancés par deux joueurs qui s’affrontent pour obtenir le plus grand nombre de points.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’aller voir un match “en vrai”, vous pourrez au moins épater vos amis au prochain quiz anglais!

Articles similaires

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked