10 plats typiques anglais très insolites

people cooking kitchen plats typiques anglais très insolites

Soyons francs : la Grande-Bretagne n’est pas réputée pour sa tradition gastronomique. Si Londres regorge aujourd’hui d’excellents restaurants, très peu de gens penseraient à aller dans un restaurant qui ne proposerait que des menus ou des plats typiquement britanniques. La plupart préfèrent généralement opter pour les cuisines d’autres cultures. Voici donc un aperçu de dix plats britanniques très insolites qui pourraient remettre en question votre perception de la cuisine britannique. Si certains vous paraîtront intéressants, d’autres écœurants, il faut tout de même bien reconnaître qu’ils ne manquent pas d’originalité !

  1. Jellied eels
  2. Spotted dick
  3. Toad in the hole
  4. Bubble and squeak
  5. Scotch eggs
  6. Welsh rarebit
  7. Pigs in blankets
  8. Cornish pasty
  9. Haggis
  10. Black pudding
Apprenez l’anglais en ligne avec le soutien de professeurs certifiés:
7 jours d’essai gratuit !

1. Jellied eels

Ce plat est quelque chose auquel il faut clairement habituer son palais. Il provient de l’East End de Londres (un quartier qui abritait autrefois des classes pauvres et ouvrières) et signifie « anguille en gelée ». Il constituait autrefois le plat de base des travailleurs. Il se compose d’anguilles découpées en morceaux et cuites dans un bouillon épicé qu’on laisse refroidir afin de former une masse gélatineuse. Il est ensuite servi chaud sous forme de gelée. Beaucoup moins populaire aujourd’hui (cette description explique sans doute pourquoi !), on peut toutefois encore trouver de l’anguille en gelée traditionnelle dans certaines parties de l’East End de Londres.

jellied eels plat typique anglais

2. Spotted dick

Quand on le sert dans les cantines, le nom de ce plat provoque généralement l’hilarité chez les écoliers britanniques. Un spotted dick est en fait un pudding de suif et de raisins secs cuit à la vapeur (ce qui explique les taches de spotted). On peut aussi le confectionner avec d’autres fruits secs et du brandy. Il est généralement servi très chaud, avec de la crème pâtissière. Il s’agit d’un dessert très populaire en Grande-Bretagne.

3. Toad in the hole

Malgré son nom peu ragoûtant, le toad in the hole est un plat délicieux. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne contient pas de crapauds ! Il s’agit tout simplement de saucisses de porc (appelées bangers) enveloppées dans un Yorkshire pudding et cuites au four. Ce plat est encore meilleur accompagné de sauce à l’oignon. Son nom est simplement un caprice linguistique qui remonte à la fin du XVIIe siècle, lorsque l’on faisait cuire les puddings de pâte sous les viandes grillées qui dégoulinaient de graisses. Les morceaux de viande les moins nobles appelés « toadies » étaient coupés puis ajoutés au pudding pour créer ce plat unique.

4. Bubble and squeak

Traditionnellement servi le dimanche soir, ce plat est confectionné avec les restes du repas de midi. Sa recette consiste à écraser les restes de choux et de pommes de terre puis à faire frire la pâte obtenue. Son nom provient du bruit que font les ingrédients au contact de la poêle. Faites l’expérience et vous verrez que le chou émet en effet un drôle de grincement quand on le fait cuire de cette manière !

5. Scotch eggs

Ce plat est une délicieuse collation que l’on mange habituellement sur le pouce ou dans le cadre d’un pique-nique. Un Scotch egg est tout simplement un œuf dur recouvert de chair à saucisses enrobée de chapelure que l’on fait frire. Il fut inventé à Londres, au XVIIIe siècle. Son nom, en revanche, reste un mystère. Selon certains, il proviendrait de l’adjectif « scorched » qui signifie « roussi » dans la mesure où, à l’époque, on faisait cuire les œufs à côté d’un feu ouvert.

6. Welsh rarebit

Ce plat, souvent incorrectement écrit et prononcé Welsh rabbit, ne contient pas de lapin mais uniquement du fromage. Il s’agit d’une version haut de gamme d’un sandwich au fromage. On le prépare avec du cheddar que l’on fait fondre et que l’on mélange à divers ingrédients comme de la sauce Worcester, de la moutarde, du paprika, du sel et du poivre. Son nom provient d’une blague anglaise inventée au XVIIIe siècle, lorsque les Gallois étaient tellement pauvres qu’ils n’avaient pas les moyens de s’acheter de bons morceaux de viande.

7. Pigs in blankets

Ce nom étrange désigne un plat d’accompagnement que l’on sert presque exclusivement à Noël. Le cochon en question est en fait une saucisse de porc et de sa « couverture » fait référence à une tranche de bacon qu’on enroule autour de la saucisse. On le propose généralement en accompagnement d’un plat principal, comme une viande faisandée. Il se compose de minuscules saucisses chipolata, mais on peut aussi le préparer avec des saucisses de taille normale ou créer les siennes !

8. Cornish pasty

Ce plat originaire de la région de Cornwall, dans le sud-ouest de l’Angleterre, est un repas en soi. Selon la Cornish Pasty Association, une véritable Cornish pasty possède une forme en D très distinctive, avec des fronces sur un côté mais jamais sur le dessus. Sa garniture contient des morceaux de bœuf non cuits, que l’on a hachés ou grossièrement découpés (pas moins de 12,5 %), du rutabaga, des pommes, de l’oignon et un assaisonnement légèrement poivré. C’est un plat que consommaient traditionnellement les mineurs de Cornwall car il permettait à ces derniers d’emporter au travail un repas chaud complet. Aujourd’hui encore, il s’agit d’un en-cas très populaire pour tous ceux et celles qui manquent de temps.

cornish pasty

9. Haggis

Si vous n’avez pas le cœur bien accroché, mieux vaut éviter de lire la description qui suit… Vous voilà prévenu ! Le haggis est un plat écossais traditionnel qui contient le cœur, les poumons et le foie d’un mouton, ainsi que des oignons, du suif, des épices, du sel et du poivre. On le cuisine traditionnellement dans une panse de brebis que l’on fait bouillir pendant plusieurs heures. Il fut inventé au XVIe siècle alors que les classes écossaises moyennes rencontraient de graves difficultés économiques à cause de leurs dirigeants anglais.

10. Black pudding

S’il existe de nombreuses variations de ce plat à travers le monde, au Royaume-Uni, un boudin noir est en fait une saucisse faite de sang de porc coagulé et de flocons d’avoine. On peut le consommer cru (ce qui n’a franchement pas un goût terrible) ou frit (il devient alors étonnamment bon !). Il est traditionnellement servi dans le cadre d’un petit-déjeuner anglais complet. Ne laissez pas l’idée du sang coagulé vous dégoûter : ce plat est réellement délicieux !

Article similaire: 5 noms d’aliments ayant des sens différents au Royaume-Uni et aux États-Unis 

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked