Comment améliorer sa prononciation en anglais ?

prononciation en anglais

Oui, il est tout à fait possible d’apprendre l’anglais facilement en apprenant à maîtriser les règles grammaticales anglaises à la perfection. Toutefois, cela demandera du temps et un investissement important de votre part. Les obstacles, vous allez en rencontrer plusieurs avant de pouvoir vous exprimer correctement dans la langue de Shakespeare. Le plus dur sera probablement la maîtrise de la prononciation anglaise.

Ne travailler que la grammaire et l’écrit est l’erreur qu’il ne faut surtout pas que vous commettiez. Il faudrait que vous vous focalisiez sur la prononciation de l’alphabet en anglais. Cela aura un impact important sur votre compréhension et sur la façon dont vous allez vous exprimer.

Dialoguer régulièrement avec un natif est la meilleure façon d’améliorer sa prononciation en anglais, mais encore faut-il trouver un natif avec qui converser. Si vous souhaitez vous en sortir avec vos propres moyens, voici ce que vous devez essayer de faire.

Apprenez l’anglais en ligne avec le soutien de professeurs certifiés:
7 jours d’essai gratuit !

Apprenez la phonétique

La phonétique est toujours la base de l’apprentissage de la prononciation en anglais dans l’acquisition d’une langue étrangère. En maîtrisant la phonétique, vous apprendrez ainsi la sonorité exacte du mot dès le départ. Cela limitera les risques de faire des erreurs.

Pour ceux qui l’ignorent, la phonétique ou API utilise les caractères provenant de l’alphabet latin afin de représenter des sons individuels ou bien des phonèmes. En feuilletant un dictionnaire, vous vous êtes sans doute déjà aperçus de la présence d’une chaîne de caractères un peu particulière après le mot : il s’agit bien là de la phonétique.

Prenons un exemple facile. Le mot anglais « clay » qui signifie argile se compose de trois sons différents. Dans la phonétique, il va s’écrire « klei ». Ces 4 lettres représentent un son distinct. Si vous prenez le temps d’étudier l’alphabet phonétique, vous allez rapidement maîtriser votre prononciation. Certes, au début, les symboles et les sons de la phonétique vous plongeront dans la confusion, mais le dictionnaire vous sera d’une aide supplémentaire.

Insistez un peu plus sur les accents en anglais

Afin de minimiser les erreurs de compréhension et surtout de prononciation, il est indispensable que vos insistiez un peu plus sur l’accent en anglais.

  • Pour le « h » aspiré :

Le « h » aspiré est très présent dans la langue anglaise. Le principe est un tantinet similaire aux règles grammaticales du français. Pour éviter les erreurs de compréhension ou les contresens, veillez à toujours bien l’accentuer.

Les verbes « hâte » qui signifie “détester” et « ate » qui signifie “manger” (dans sa forme au passé simple) n’ont pas les mêmes significations. Il existe une technique très facile pour travailler l’accentuation du « h » aspiré. Pour ce faire, il vous suffit de vous mettre devant un miroir et de prononcer le mot « hâte ». L’apparition de la buée sur le miroir prouve que votre prononciation est la bonne.

  • Pour le « r »:

La prononciation du « r » en anglais ne se fait pas de la même façon qu’en français. Pour ce dernier, le « r » est un son qui émane de la gorge. En anglais, le « r » ne se roule jamais. Pour produire correctement le son du R, il faut resserrer le pharynx et replier la langue vers le haut.

  • Pour le « the »:

Le « the » prête souvent à la confusion, car il ne se prononce ni avec un « d », ni avec un « s » ni avec un « t ». Pour prononcer correctement ce déterminant, il faut placer le bout de la langue entre les incisives du haut et produire la même sonorité pour la lettre « z » en français, et cela, tout en retirant la langue vers l’arrière. Il faut convenir que la méthode peut sembler étrange, mais elle il a été prouvée à maintes reprises qu’elle porte toujours ses fruits.

Maîtrisez les principes de l’orthographe

En anglais, il existe de nombreux modèles d’orthographes récurrents, il faut que vous les maitrisiez par cœur si possible. Les modèles qui se rencontrent le plus fréquemment sont :

  • Les mots qui se terminent avec la lettre « e » et qui allongent la voyelle qui précède ladite lettre. Les exemples les plus faciles sont « cake » (gâteau), « kite » (cerf-volant) et « like » (apprécier).
  • La lettre « c » produit un son assez doux lorsqu’il est suivi des lettres « e », « i » et « y ». Par contre, elle produit un son dur lorsqu’elle est suivie des lettres « o » ou « a ».
  • La combinaison des consonnes comme « sh » et « ch » produit ce que les linguistes appellent le système consonantique. Au final, les deux lettres produisent un son qui ne ressemble en rien à l’une ou à l’autre.

Singer les narrateurs des émissions radiophoniques en anglais

Répéter ou imiter les personnes qui parlent à la télévision ou à la radio est un excellent moyen d’améliorer sa prononciation. La démarche est très simple. Il vous suffira de trouver un fichier vidéo ou audio de bonne qualité (les podcasts des médias anglais disponibles sur YouTube), d’écouter attentivement le narrateur et de reproduire ce qu’il vient de dire immédiatement. L’objectif n’est pas de comprendre le narrateur, mais d’imiter sa prononciation. C’est une façon très originale d’intérioriser l’alphabet anglais.

Lorsque vous vous perdez, mettez le fichier sur pause, et écoutez une nouvelle fois puis répétez. Cette technique est réputée pour aider les apprenants à parfaire leur prononciation, mais aussi à mieux appréhender la dynamique de la langue anglaise.

Enregistrez-vous en train de parler l’anglais

Si vous travaillez votre prononciation tout seul, il est souvent difficile de relever ses propres erreurs. Pour y remédier, essayez juste de vous enregistrer lorsque vous parlez ou lisez un livre à haute voix. Certes, écouter sa propre voix est souvent déplaisant, mais c’est l’unique façon de repérer les mots que vous ne prononcez pas de la bonne manière. Vous pouvez aller plus loin en ayant un dialogue avec vous-même.

Prenez votre téléphone et imaginez-vous en train d’avoir une conversation avec un ami ou un travailleur. Cet exercice d’improvisation vous permettra de mieux prononcer les phrases en anglais.

Reproduisez les mouvements de la bouche

Les sons de l’alphabet en anglais résultent d’un positionnement spécifique de la langue à l’intérieur de la bouche. Si vous avez du mal à imiter un son ou un mot en particulier, bien souvent, l’erreur se trouve dans la façon dont vous prononcez le mot. Les cours qui vont dans ce sens existent sur internet.

Lorsque vous entendez un mot que vous avez du mal à reproduire, observez méticuleusement les mouvements de la bouche de la personne avec qui vous avez une conversation ou du narrateur et essayez de les reproduire. Les mouvements faciaux sont un bon moyen d’apprendre.

Le positionnement de la langue joue un rôle essentiel dans la prononciation anglaise. Bien sûr, vous n’allez pas voir les mouvements de la langue, aussi, vous devez vous reporter aux tutoriels de linguistique. Des vidéos animées vous seront d’une aide précieuse pour cette démarche.

Article similaire: 10 bons conseils pour améliorer votre anglais oral.

Articles similaires