10 citations inexactes de films anglophones

Le fait de regarder des films en VO est un excellent moyen d’apprendre l’anglais. En effet, certaines nuances de l’anglais oral difficiles à comprendre dans un manuel deviennent beaucoup plus claires et évidentes quand on les entend dans le bon contexte tout en lisant des sous-titres. Si vous regardez des films en VO, vous aurez d’ailleurs peut-être remarqué que certaines citations cinématographiques adoptées par le langage populaire ne sont pas tout à fait authentiques. Voici dix de ces citations accompagnées des raisons qui expliquent, peut-être, leur modification par l’usage populaire.

Casablanca (1942)

La citation “Play it again, Sam!” est en réalité…

You played it for her, you can play it for me. If she can stand it, I can. Play it!

Cette citation est sûrement la plus célèbre déformation dans le genre. On pense qu’elle provient du titre donné par Woody Allen à son film de 1972. Communiquant d’une manière condensée le même sentiment que la version originale, elle est associée dans la mémoire collective à un film considéré par beaucoup comme l’un des chefs-d’œuvre du septième art.

The Wizard of Oz (1939)

La citation “I don’t think we’re in Kansas no more, Toto” est en fait…

Toto, I’ve got a feeling we’re not in Kansas anymore

Cette phrase, pourtant si célèbre, n’a jamais été prononcée par Dorothy, le personnage principal du Magicien d’Oz. Si la raison pour laquelle beaucoup de gens la citent de manière inexacte aujourd’hui, (en lui ajoutant notamment une erreur grammaticale : no more, au lieu de anymore) demeure un mystère, on peut supposer que cette déformation vise à reproduire le fort accent du Kansas de la jeune Dorothy.

Apollo 13 (1995)

La citation “Houston, we have a problem” est en fait…

“Ah, Houston, we’ve had a problem”

Ce célèbre film avec Tom Hanks et Kevin Bacon se base sur la mission spatiale Apollo 13 de la NASA. Cette expédition qui visait à envoyer trois hommes sur la lune joua de malchance et se transforma en mission de sauvetage après que la fusée ait été heurtée par un morceau de débris spatiaux. La phrase exacte, dite par Tom Hanks, inclut en fait une pause, pour exprimer son état de choc et de panique. Cette nuance a complètement disparu de la citation que l’on connait tous.

Dirty Harry (1971)

La citation “Do you feel lucky, punk?” est en fait…

Do I feel lucky? Well, do ya punk?”

Cette déformation résume très bien le sentiment du monologue de Clint Eastwood (nous n’avons cité ici que la fin de ce qu’il dit), tout en restant fidèle à son message d’origine. Non seulement cette abréviation permet de gagner du temps, mais elle clarifie le texte original, qui pourrait être déroutant dans la culture populaire, en dehors de son contexte. Par contre, il aurait été préférable de remplacer le ya par un I dans la version originale.

The Graduate (1967)

La citation “Mrs Robinson, are you trying to seduce me?” est en fait…

“Mrs Robinson, you’re trying to seduce me.  Aren’t you?”

Ce film mettant en scène un très jeune Dustin Hoffman nous a non seulement donné une magnifique bande-son signée Simon et Garfunkel, mais aussi la citation culte « Mrs Robinson, are you trying to seduce me? ». Et pourtant, quand on regarde le film, on s’aperçoit que ces mots n’ont pas été prononcés de cette manière ! Il s’agit en fait d’un rare cas où la citation déformée trahit le sentiment de la version originale, faisant du personnage incarné par Hoffman quelqu’un de beaucoup plus sûr de lui qu’il ne l’est vraiment. Dans le film, on voit clairement que le jeune Hoffman ne sait pas du tout si Mrs Robinson tente de le séduire ou pas.

The Empire Strikes Back (1980)

La citation “Luke, I am your father” est en fait…

“No.  I am your father”

Ici, la seule différence entre la vraie citation et celle que l’on a tous à l’esprit tient à un seul mot, pourtant fondamental. Cet exemple est l’un des plus connus. La réaction de Luke à ce coup de théâtre (un long « No! ») est également une citation très mémorable (et impossible à déformer !) qui a fait l’objet d’un grand nombre de parodies humoristiques sur YouTube.

Wall Street (1987)

La citation “Greed is good” est en fait…

“Greed is right. Greed works”

La citation de Gordon Gekko, le personnage éminemment antipathique de Wall Street incarné par un fringant Michael Douglas, a donné lieu à « greed is good » dans la mémoire collective. Cette déformation décrit de manière concise la mentalité des traders des années quatre-vingt. Il faut espérer que le fait que Douglas ait fait une suite en 2011 avec Shia La Bouf, Money Never Sleeps, ne présage pas le retour de ce type de comportements cupide !

Star Trek: The Voyage Home (1987)

La citation “Beam me up, Scotty!” est en fait “Scotty, beam us up”

Cette citation si célèbre, rendue culte par la franchise des films Star Trek, ne fut jamais réellement dite par le capitaine Kirk, ni dans le film, ni dans les épisodes de la série télévisée des années soixante !

Snow White and the Seven Dwarves (1937)

La citation “Mirror, mirror on the wall, who is the fairest of them all?” est en fait…

“Magic mirror on the wall, who is the fairest one of all?”

Cette fausse citation est tellement ancrée dans la mémoire collective qu’elle fut intentionnellement incluse dans la réédition de 2012 du film de Blanche-neige. La répétition du mot « mirror » pourrait refléter la personnalité de la sorcière dans la mesure où les « méchants » des contes pour enfants ont souvent tendance à répéter leurs mots pour accentuer leurs pouvoirs maléfiques.

Back To The Future (1985)

La citation “Where we’re going you won’t need roads” est en fait…

“Roads? Where we’re going we won’t need roads.”

Dans la toute dernière réplique du célèbre film de Robert Zemekicks de 1985, Doc dit à Marty McFly, incarné par un jeune Michael J. Fox, qu’ils n’auront pas besoin de piste pour atteindre les 141 km à l’heure requis pour voyager dans le temps car la DeLorean est désormais équipée de capacités de vol. Cette citation, très populaire, fut même employée (correctement) par Ronald Reagan dans son discours d’investiture présidentielle !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked