« It’s Been A Hard Day’s Night » – paroles de chansons anglaises liées au travail

girl listen to music at work chanson anglaises

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, force est de constater que le travail occupe une part essentielle dans nos vies. À tel point d’ailleurs que beaucoup de chansons ont été écrites sur ce sujet ! Mais s’il existe des centaines et des centaines de chansons sur le travail, un grand thème se dégage : pour la grande majorité d’entre elles, le travail est loin d’être une bonne chose ! Certaines critiquent le travail en soi, d’autres la façon dont la société moderne nous force à travailler toujours plus dur. Les auteurs-compositeurs ont souvent abordé le thème du travail avec passion, colère, espoir ou désespoir, mais très rarement avec le sourire.

Voici une sélection des meilleures paroles de chansons anglaises inspirées par le travail. Certaines semblent particulièrement justes tandis que d’autres sont une véritable source d’inspiration.

‘Working in a Coal Mine’ par Lee Dorsey

Lord, I’m so tired/ How long can this go on?”
(Seigneur, je suis tellement fatigué / combien de temps ceci peut-il durer ?)

Ce grand classique R & B d’Allen Toussaint est l’une des nombreuses chansons écrites sur l’industrie de l’extraction du charbon, sans doute l’une des tâches les plus difficiles et les plus dangereuses de la planète. La version de Lee Dorsey est, de loin, la plus connue. Ses paroles mettent clairement en évidence l’aspect déprimant de ces tâches physiquement exténuantes :

Cos I’m on call in the mornin’
Oh I go by the coal
But when Saturday goes around
I’m too tired for havin’ fun
(Parce que je suis de service le matin
Oh, je vais au charbon
Mais quand c’est samedi
Je suis tres fatigué pour m’amuser)

Autrement dit, même quand vous avez une belle journée de congé devant vous, vous ne pouvez pas en profiter car vous êtes trop fatigué pour sortir du lit. Si vous lisez ces lignes assis confortablement à votre ordinateur, dites-vous bien que vous avez de la chance de ne pas travailler au fond d’une mine de charbon ! Vous pouvez aussi découvrir sur une superbe version de cette chanson interprétée par les Muppets à :

‘9 to 5’ par Dolly Parton

Workin’ 9 to 5/ What a way to make a livin‘”
(Travailler de 9h à 17h /quelle drôle de façon de gagner sa vie)

Dolly Parton écrivit cette célèbre chanson sur le travail, en faisant grincer ses ongles sur une planche à laver pour obtenir ce rythme qui évoque la marche des travailleurs se rendant au bureau. Son principal grief était que les efforts des travailleurs n’étaient pas assez récompensés :

They just use your mind
And they never give you credit
It’s enough to drive you crazy
If you let it
(Ils se servent simplement de votre esprit
Et ne reconnaissent jamais votre contribution
C’est assez pour vous rendre dingue
Si vous les laissez faire)

Les paroles de cette chanson eurent un tel impact que « 9 to 5 » fut adaptée au cinéma, dans un film mettant en vedette Dolly Parton, elle-même.

Apprenez l’anglais en ligne avec le soutien de professeurs certifiés:
7 jours d’essai gratuit !

‘Toil is Stupid’ par Devo

Toil is stupid
I heard a man say
He burnt himself out
On a 12-hour day
(Le labeur est stupide
J’ai entendu un homme dire
Qu’il s’était tué à la tâche
Sur une journée de 12 heures)

Ce morceau de Devo parle d’un homme qui a travaillé tellement dur qu’il a fini par devenir fou. « Toil » fait référence à un travail acharné tandis que « burning yourself out » signifie que l’on perd son énergie vitale, comme une bougie ou un feu qui brûle jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de flamme. Le protagoniste de cette chanson travaille dans une centrale électrique. Un jour, il perd le contrôle de sa santé mentale, il ferme l’usine et s’enfuit. Le rythme lancinant des synthétiseurs évoque l’aspect répétitif de la journée de travail où les mêmes tâches sont répétées encore et encore. Les paroles de Devo sur le travail nous préviennent que le travail répétitif peut être très mauvais pour notre santé mentale :

‘Soup is Good Food’ par les Dead Kennedys

“Machines can do a better job than you…”
Les machines peuvent faire un meilleur travail que vous… )

La musique punk est un genre musical qui regorge de chansons contre le travail ! Ce morceau particulièrement inspirant écrit par l’un des groupes punk les plus politiques encourage les gens à arrêter de travailler tant qu’ils ont suffisamment de forces pour le faire. Mais au lieu de se lamenter sur le travail en soi, son ennui et ses longues heures, les Dead Kennedys s’intéressent à la vue d’ensemble et posent la question suivante : Pourquoi sommes-nous sommes tous obligés de travailler ? Est-ce juste ? Sommes-nous traités de manière équitable par les personnes et les entreprises qui nous emploient ? La réponse, selon les Dead Kennedys, est un « non » retentissant !

The unions agree
‘Sacrifices must be made
Computers never go on strike
To save the working man you’ve got to put him out to pasture
(Les syndicats sont d’accord
Il faut faire des sacrifices
Les ordinateurs ne se mettent jamais en grève
Pour sauver le travailleur, il faut l’envoyer en pâturage)

Cette chanson aux paroles révoltées est essentiellement chantée du point de vue des méchants patrons qui remplacent les êtres humains par des machines et des ordinateurs moins coûteux et plus efficaces– “We’re sorry/But you’re no longer needed…” (nous sommes désolés, mais vous êtes devenus inutiles…)

‘Wichita Lineman’ par Glen Campbell

Cette chanson, écrite par un très jeune Jimmy Webb, fut élue « meilleure chansons de tous les temps » et « première chanson existentielle de musique country ». Ses paroles sont à la fois simples, subtiles et très émouvantes. Elle parle d’un homme qui répare les lignes téléphoniques des environs de Wichita aux États-Unis. Travaillant loin de chez lui, il éprouve un terrible sentiment de solitude et rêve de prendre des vacances :

I know I need a small vacation
(Je sais que j’ai besoin de quelques jours de vacances)

Son autre thème est l’amour :

And I need you more than want you
And I want you for all time
And the Wichita Lineman is still on the line
(Et j’ai besoin de toi plus que je te veux
Et je te veux pour toujours
Et le Wichita Lineman est toujours sur la ligne)

Malheureusement pour le héros de cette chanson, l’amour et des jours de vacances sont difficiles à trouver quand on travaille seul au beau milieu de nulle part ! Peu importe où nous travaillons, nous pouvons tous nous identifier à ce sentiment de solitude à un certain moment de nos vies.

Les auteurs-compositeurs eux aussi rêvent de fuir le travail, par tous les moyens possibles, qu’il s’agisse des Ramones, qui savent pertinemment que la journée de 9 à 17 heures n’est pas faite pour eux, ou des Roches Sisters qui nous racontent l’histoire d’un homme d’affaires très sérieux qui rêve de s’évader à la campagne, pour y être libre comme un oiseau.

Pouvoir réellement quitter son travail et s’enfuir est au final une question de chance. Pour la plupart d’entre nous, c’est un rêve impossible. Fort heureusement, les Beatles ont écrit quelques paroles pour nous réconforter dans notre peine : dans «A Hard Day’s Night», ils racontent qu’ils ont passé une dure journée à travailler comme des chiens, mais que le fait de savoir qu’ils vont retrouver un être cher en rentrant chez eux le soir leur fait oublier tous les aspects négatifs de leur travail.

À travers cette chanson, ils nous disent qu’il est possible de s’évader mentalement au quotidien, tant que l’on possède l’amour de quelqu’un.

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked