Actualité: Le black Friday, son vocabulaire de vente

L’anglais est à ce jour la langue la plus parlée sur le globe. En général, qu’importe le pays où vous vous trouvez, au moins une partie de sa population parle ou comprend anglais. Même si ce n’est que théoriquement. Comme toute langue, l’anglais s’apprend et a ses spécificités. Cette langue est commune à une multitude de domaines.

Chaque domaine a ses expressions, son vocabulaire et ses particularités. Ainsi, l’anglais des affaires et plus précisément de la vente n’échappe pas à cette vérité. Avec nous, vous découvrirez le phénomène commercial qu’est le Black Friday.

Vous en saurez plus sur ses origines historiques et économiques. Nous vous parlerons également des diverses expressions liées au domaine de la vente.

Qu’est-ce que le ‘’Black Friday’’ ?

C’est un phénomène commercial sans pareil né aux États-Unis. Il se tient chaque année le jour suivant Thanksgiving (Action de grâce). Cette dernière est une fête célébrant la réconciliation entre les Indiens d’Amérique et les colons. Thanksgiving ayant toujours lieu l’avant-dernier jeudi du mois de Novembre.

Le Black Friday signifie mot pour mot, Vendredi noir. C’est l’événement le plus attendu par tous les consommateurs. En effet, ce jour-là, les rues, avenues et artères sont noires de monde. Tous se dirigeant en majorité vers les grands magasins pour y effectuer leurs achats. Cet afflux massif de consommateurs particulièrement remontés occasionne des embouteillages énormes. Obligeant ainsi les forces de l’ordre à être plus vigilantes.

Apprenez l’anglais en ligne avec le soutien de professeurs certifiés:
7 jours d’essai gratuit !

24 heures, toutes sortes de promotions sont instaurées par les magasins. Les boutiques ne désemplissent pas, les clients sont attirés par les prix d’articles revus à la baisse. Cette opération se poursuit le lundi suivant. Sauf que ce jour-là, le terrain de jeu est essentiellement numérique. Communément appelé le Cyber Monday, cela n’est qu’une extension du Black Friday. Il a été institué afin de permettre aux retardataires de participer aussi en achetant.

L’exportation de ce phénomène en Europe s’est beaucoup plus développée sur le web. Disons même que la version en ligne du Black Friday est la plus connue et la plus active. Au point où l’an dernier, tous les médias en ont parlé. Bien d’autres évènements similaires voient alors le jour. Mais que sait-on réellement du Black Friday ? Comment est né et s’est transmis ce phénomène qui peu à peu gagne le monde ?

Quelles sont les origines du ‘’Black Friday’’ ?

Géographiquement parlant, ce phénomène nous vient tout droit des États-Unis. Pour ce qui est de ses origines culturelles ou historiques, les avis sont très partagés. En effet, certains situent sa genèse bien loin au temps des colons. Elle représentait alors, une scène bien moins festive que celle que l’on lui connaît aujourd’hui. Il s’agissait de brader les derniers esclaves invendus pour rafraîchir la cargaison. Bien que récente, cette théorie défraie la chronique et suscite bien des interrogations.

Par contre, d’aucuns stipulent que la naissance du Black Friday date de 1969. Cela remonterait à la grosse crise financière née de la hausse des prix de l’or. Cette crise est à son apogée le vendredi 24 septembre de cette même année. Ce jour sera plus tard baptisé Black Friday.

Enfin, pour d’autres, l’origine la plus répandue est sans doute liée aux commerces. Effectivement, cette période correspondait à celle où tous les commerces sortaient du rouge. Dans le temps, les registres étaient tenus à l’encre noire et à l’encre rouge. Le noir étant essentiellement utilisé lorsque le commerce était florissant. Le rouge par contre ne s’utilisait que quand tout allait mal marquant ainsi une comptabilité en déficit. Cet événement permettait aux commerçants de quitter une comptabilité négative à positive.

Retombées économiques

Les ventes enregistrées ce jour-là sont tout simplement hallucinantes. Elles se chiffrent à des milliards de dollars. Et, elles sont effectuées par des millions de consommateurs. Le Black Friday représente à lui seul 30 % du chiffre d’affaires annuel des revendeurs. De plus en plus, la vente en ligne rapporte plus de la moitié de ce chiffre d’affaires.

Vendre un produit : voici les phrases vendeurs

Quelques mots et phrases en anglais pour ceux qui désirent faire carrière dans la vente. Ces expressions sont propres au domaine de la vente mais peuvent être employées de façon imagée.

infographic phrases vendeurs

Ci-dessous vous trouverez d’autres expressions:

  • Across the board : se dit d’un produit ou d’un service pouvant englober la majorité.
  • Adjourn a meeting : reporter un rassemblement.
  • At a loss : à perte.
  • Blow a deal : ruiner, gâcher une entente.
  • Bottom line : c’est l’ensemble des gains, dépenses, bénéfices et pertes.
  • Bounce a cheque : éditer un chèque avec un compte non approvisionné.
  • Break even : c’est la valeur à partir de laquelle un produit devient rentable.
  • Buy a stake in : acquérir des actions d’une société.
  • Close out : vendre à moindre coût, liquider, se débarrasser.
  • Close the books : arrêt des comptes d’achats.
  • Corner the market : se dit lorsqu’on peut imposer ses prix aux acheteurs.
  • Cut corners : économiser. Réduire les dépenses.
  • Double check: vérifier une seconde fois. Revérifier.
  • Face value : prix réel d’un produit.
  • Go public : coter une société à la bourse.
  • Have a stake in : posséder des actions d’une société. Être actionnaire.
  • In the long run : au fil du temps.
  • Keep books : tenir les comptes relatifs aux ventes.
  • Keep track of : surveiller la vente d’un produit.
  • Mean business : se dit de quelqu’un qui est sérieux.
  • Out of order: utilisé en général pour signifier que quelque chose est en panne.
  • Out of pocket expenses : se dit lorsqu’on paie de ses fonds propres pour combler des frais imputables à la profession.
  • Pay off (a loan or a debt) : s’acquitter d’un prêt ou d’une dette.
  • Push a product : promouvoir un produit.
  • Run a meeting or an ad : diriger un rassemblement ou passer une annonce publicitaire.
  • Sell at a loss : vendre à perte. Se dit quand on a vendu en deçà du prix de revient.
  • Sell like hotcakes : elle est employée pour parler d’un produit qui se vend plus que bien. Tellement bien qu’il peut se comparer à une vente de gâteau.
  • Slash prices : faire une réduction de prix très significative, casser les prix, etc.
  • Strike while the iron is hot : battre le fer pendant qu’il est chaud. Elle signifie ne pas laisser passer une opportunité.
  • Take over : saisir les commandes d’une société.
  • Take public : faire une entrée à la bourse.
  • Write off (a loan or a debt) : se dit en général lorsqu’un prêt ou une dette est annulée.

Vocabulaire anglais-français du ‘’Black Friday’’

Le vocabulaire commercial n’est pas très compliqué. Il se parle très fréquemment sur tous les marchés du monde. Certains termes et expressions sont néanmoins plus élaborés. Mais il suffit de les connaître pour les comprendre.

Voici quelques expressions incontournables :

MOTS/EXPRESSIONS SENS
Black Friday Vendredi Noir
Market Marché
Stores Magasins/Boutiques/Etc.
In-store average Moyenne en magasin
Stock Réserves/Provisions/Etc.
Sales Ventes
Sellers Vendeurs
Retail Sales Vente au détail
Retail Industry Commerce de détail
Retailers Détaillants/Revendeurs
Traders Commerçants/Marchants
Trading Commerce
Purchases Achats
Shopper Client/Acheteur
Discount Remise/Réduction/Rabais
E-commerce Commerce électronique
Virtual stores Magasins virtuels
Online deals Offres en ligne
Online sales Ventes en ligne
Cyberconsumers Cyberconsommateurs
Sales numbers Chiffres de vente/Chiffres d’affaire

Article similaire: Commerce enligne: ces expressions anglaises à connaitre.

Articles similaires