Lettres muettes : comment prononcer les lettres muettes de certains mots anglais

prononcer les lettres muettes de mots anglais

La langue anglaise comporte de très nombreux mots dont la forme écrite peut être trompeuse. En effet, contrairement à une langue comme l’espagnol, l’anglais ne prononce pas forcément toutes les lettres de ses mots : certaines restent mystérieusement « muettes ».

Beaucoup de mots ont ainsi une orthographe très différente de leur prononciation. Ces lettres muettes sont le fruit de l’évolution de la langue anglaise. L’anglais a en effet absorbé beaucoup de mots provenant des langues parlées par ses envahisseurs, comme notamment le français, le latin et le scandinave, et ces derniers ont peu à peu été normalisés pour leur donner des sons anglais, tout en conservant leurs anciennes formes écrites.

Suite à cette évolution de la langue, nous nous retrouvons aujourd’hui avec plusieurs centaines de mots anglais renfermant d’étranges lettres muettes. Voici une sélection des plus courants.

Le « k » muet

En anglais, la lettre « k » possède traditionnellement une consonance dure : « cah » ou « kah », surtout quand elle apparaît en fin de mot, comme dans le cas de « back ».

En revanche, elle devient muette quand elle précède la lettre « n » en début de mot, comme dans le cas de « know ».

Le mot « know » est un exemple très intéressant, car bien que le « k » soit muet (on ne dit pas « cah-noh »), il joue toutefois un rôle « invisible » : sans lui, en effet, on prononcerait ce mot de la même manière que « now ».

‘Know’ = noh. ‘Now’ = naow.

Voici quelques mots qui commencent par un « k » muet et se terminent par un « k » dur : knock, knack, knapsack, knickers, knuckle.

Le « p » muet

La lettre « p », qui a habituellement un son fort, formé à l’avant de la bouche, devient soudain muette quand elle apparaît devant un « s ». La plupart des mots où le « p » est muet relèvent du domaine de la médecine de l’esprit :

Psychology, psychiatry, psyche, psychological, psychotic, pseudo

En fait, lorsqu’un mot commence par la lettre « p » ou par les lettres « ps », il a, très souvent, une connotation médicale et des origines grecques. Le « p » du mot « pneumonia », par exemple, qui désigne une maladie causée par un froid excessif, est muet et on prononce ce mot : « new-moan-ee-a ».

On peut aussi trouver un « p » muet au milieu de certains mots, comme « receipt » qui se prononce « re-seet », même si certains soutiennent que le « p » est nécessaire pour adoucir ce son.

Le « c » muet

Un peu comme la lettre « k », la lettre « c » possède généralement un son dur (sauf lorsqu’elle est suivie par un « h », le son « ch » étant un son doux comme dans « cheese » ou « cheers »). Mais après un « s », elle devient souvent muette.

« Muscle » se prononce comme « mussel ».

« Miscellaneous » se prononce « mis- sell- lay – nee – ous »

Même si l’on n’entend pas le c, il modifie toutefois la sonorité de certains mots : le premier son du mot « scene », par exemple, se prononce un peu plus en avant dans la bouche que celui du mot « seen ». De même, la lettre « c » sert à adoucir ce qui serait autrement un son « ss » très sifflant. Voici d’autres mots comportant un « c » muet :

ascend

ascent/descent

fascinate

fluorescent

incandescent

obscene

scene

scenario

scented

Le « g »muet

Ce « g » muet est l’un de nos grands favoris. Beaucoup de mots, apparemment normaux, et possédant une orthographe a priori normale, comportent en effet d’étranges lettres « g » muettes. Le mot « foreign » est un bon exemple de ceci : la seule chose « étrangère » dans ce mot est son « g » muet !

Dans ces cas de figure, le « g » est muet même si sa présence permet d’étirer légèrement la voyelle : « for-reyn ».

Voici quelques exemples :

Gnome

Benign

Malign

Design

Deign

Gnash

Sign

Ce dernier mot, « sign », est un bon exemple car il permet de voir que le « g » muet n’est pas tout à fait silencieux. En effet, sans son « g », ce mot deviendrait « sin », un mot qui se prononce très différemment. Bien que muette, ici, la lettre « g » permet d’étirer la voyelle pour la prononcer « sigh-n ». Cela est vrai pour tous les mots qui comportent les lettres « ign ». Dites-vous donc que les lettres « ign » se prononcent comme « sigh » (de-sigh-n; mal-ighn)

Le « b » muet

Beaucoup de mots anglais semblent comporter des « b » clandestins, muets et apparemment inutiles.

Le « b » muet, qui apparaît habituellement après un « m », ne se prononce pas comme quand il apparaît en début de mot (comme dans « boy »). Pourtant, comme avec la plupart de ces exemples, il permet d’adoucir et d’étirer la sonorité du mot en question. Grâce à lui, le mot « tomb » devient par exemple « tooh-m » au lieu de « toh-m » (comme dans le prénom « Tom »).

Voici quelques exemples clés :

Climb

Comb

Crumb

Debt

Thumb

Tomb

Womb

Le « n » muet

À l’instar du « b » muet, le « n » muet apparaît généralement après un « m » et ne se prononce pas « neuh » comme un « n » normal. Il sert simplement à adoucir la sonorité de la dernière voyelle. Bien que muet dans la bouche, ce « n » permet d’étirer le son de ces mots (qui auraient sans lui un son beaucoup plus court et abrupt) :

Hymn

Damn

Solemn

Condemn

Column

Le « t » muet

Le « t » muet est particulièrement déroutant. La lettre « t », qui possède un son très net et fort en anglais, devient parfois subitement muette dans certains mots comme « listen ».

Ce « t » semble se transformer en un autre son, un « s » court : « listen » devient « lissen », « whistle » devient « whissle » etc. Voici d’autres exemples :

Hustle

Hustle

Jostle

Apostle

Bristle

Thistle

Wrestle

 

Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’il y a plusieurs siècles, le « t » de « listen » n’était pas du tout muet : on le prononçait dans beaucoup de dialectes régionaux. Il disparut suite au changement vocalique anglais qui débuta vers la fin du XVe siècle. Dans l’Angleterre de Shakespeare, le mot « listen » était même utilisé sous la forme abrégée « list ». En voici un exemple tiré de la pièce Antony and Cleopatra de 1607, (acte IV, scène III) :

Peace, what noise? / List, list! / Hark! / Music i’ the air.

N’oubliez pas, quand vous pratiquez votre anglais oral, faites en sorte de vous amuser. Entraînez-vous avec différents exercices, et faites-le régulièrement pour atteindre votre objectif: parler un anglais fluide.

[bsa_pro_ad_space id=5]

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked