Labo de grammaire

10 erreurs fréquentes en anglais faciles à corriger

Il n’est pas toujours évident de bien saisir toutes les subtilités de la langue anglaise. Voici quelques erreurs très courantes que commettent même les personnes de langue maternelle anglaise. Découvrez-vite quelles sont ces erreurs et comment les éviter:

1. Your/You’re

« Your » est un article possessif : il fait référence à une chose qui vous appartient ou qui appartient à une personne directement identifiée.

On dira par exemple : « I ate your last banana » (j’ai mangé ta dernière banane.)

La banane mentionnée ici appartient à la personne à laquelle vous vous adressez en employant « your banana ».

« You’re » en revanche, est la compression de « you are ». Il s’agit d’une construction grammaticale.

On dira par exemple : « You’re great » au lieu de « You are great » (tu es formidable)

Cette expression signifie quelque chose alors que l’expression « your great » n’a pas de sens en soi : le formidable de qui ? Comment « great » peut-il appartenir à quelqu’un ? Il s’agit d’une faute souvent commise par le texte prédictif des smartphones, alors prudence !

Réservez un cours particulier d’essai avec un professeur – 100% GRATUIT – Choisissez le thème et l’horaire de votre cours et découvrez par vous-même comment fonctionne notre méthode d’anglais!

2. Me/I

Voici une autre source de confusion très commune. La règle veut que « me » s’emploie dans le cadre d’une action donnée qui affecte le « me/I » en question – habituellement avec une proposition devant.

On dira par exemple : « Michael gave the letter to [prepositon] me » (littéralement : Michael a donné la lettre à [préposition] moi. »

Le sujet de cette phrase est « Michael », pas « me » : « me » est la personne qui est concernée par le sujet.

Mais dans la phrase :

« I gave the letter back to Michael. » (J’ai rendu la lettre à Michael.)

On emploie « I » à la première personne quand « I » est le sujet de la phrase.

3. Who/Which

Beaucoup de gens ont du mal à distinguer « who » de « which ».

Malgré quelques exceptions, la règle générale veut que l’on emploie « who » lorsque l’on parle d’une personne et que l’on emploie « which » lorsque l’on parle d’un objet, d’un lieu ou d’une chose.

On dira par exemple :

« The artist, who is a resident of Bristol, is also a mother of two. » (L’artiste, qui réside à Bristol, est aussi mère de deux enfants.)

« The door, which was heavy, was painted green. »(La porte qui était lourde, était peinte en vert).

4. Its et It’s

Ces mots présentent la même difficulté que « your » et « you’re ».

« Its » est un article possessif, qui désigne quelque chose qui appartient à « it », c’est-à-dire à une tierce partie précédemment identifiée.

On dira par exemple : « Michael looked at the horse. Its eyes were black. » (Michael a regardé le cheval. Ses yeux étaient noirs.)

  • Important : le mot « its» n’est ni au singulier ni au pluriel, il s’agit simplement d’un possessif. On peut donc dire « its eyes » ou « its eye » (ses yeux ou son œil). Dites-vous qu’il fonctionne comme une version neutre de « his » (« his eyes/his eye »).

L’expression « it’s », en revanche, est la compression de « it » et « is ».

On dira donc :

« The horse is in the field. It’s [it is] looking healthy. » (Le cheval est dans le pré. Il est en bonne santé.)

5. Literally

« Literally » est un mot très populaire dans le langage familier d’aujourd’hui. Mais la manière dont on l’emploie est grammaticalement incorrecte.

Ce terme signifie « d’une manière littérale » ou « mot pour mot ». On peut par exemple suivre des consignes « literally » ou « to the letter », c’est-à-dire d’une manière très stricte, qui comprend chaque mot comme il est écrit ou prononcé dans le cadre de consignes pratiques et réelles.

On dira par exemple :

« Mary had taken her father’s advice literally » (Mary avait suivi les conseils de son père au pied de la lettre).

Mais c’est un mot que l’on emploie de plus en plus désormais en lui donnant le sens de l’adverbe« really » :

« I was literally all over the place ». (J’étais vraiment dans tous mes états)

… si l’on respecte le véritable sens de « literally », cette phrase n’a plus aucun sens!

6. Definitely

Il faut reconnaître que l’anglais n’est pas une langue facile à « visualiser ». L’orthographe de certains mots, comme « definitely », est en effet très difficile, car ils ne s’écrivent pas comme ils se prononcent : dites « definitely » et vous entendrez « definately » alors que ce mot ne comporte aucun « a ».

7. Practice/Practise

Si les mots « practice » et « practise » proviennent de la même famille, l’un est un substantif et l’autre un verbe. Voici comment les distinguer :

« Practice » est un substantif

On dira par exemple :

« The doctor’s practice/ an artist’s practice/ music practice » (le cabinet du médecin/la pratique de l’artiste /la pratique de la musique).

Tandis que « practise » est un verbe (« to practise »)

« I practised the piano/We have been practising medicine for five years. »

(J’ai pratiqué le piano/Nous pratiquons la médecine depuis cinq ans.)

Encore une fois, les correcteurs d’orthographe américains voudront systématiquement remplacer « practise » par « practice » … ce qui est incorrect ! Un bon moyen de se souvenir de la différence consiste à penser aux mots « advice/advise » (conseil/conseiller) qui suivent la même règle.

8. Yet/Already

« Yet » et « already » possèdent des sens légèrement différents en anglais britannique et en anglais américain. En anglais américain, on emploie « already » pour indiquer également que quelque chose doit s’arrêter ou se poursuivre.

On dira par exemple « Enough already » pour « Stop! I’ve had enough ». (Ça suffit maintenant/Arrête ! J’en ai assez).

En règle générale, on utilisera plutôt « yet » pour faire référence à quelque chose de négatif ou pour poser des questions. Ce mot désigne généralement quelque chose qui nous semble probable mas qui ne s’est pas encore produit. On le place alors en fin de phrase.

On dira par exemple : « Have you done the dishes yet? » (as-tu fait la vaisselle ?)

On emploiera « already » pour faire référence à quelque chose qui vient de se passer, qui s’est passé récemment ou qui s’est passé plus tôt que prévu. On le place alors habituellement au milieu de la phrase en anglais britannique et généralement en fin de phrase en anglais américain.

On dira par exemple : « Did you already do the dishes? » (As-tu déjà fait la vaisselle ?)

9. Nor

« Nor » signifie littéralement « and not ». Si on l’emploie beaucoup moins aujourd’hui qu’il y a 20 ans, on continue néanmoins à l’entendre. Ce terme exprime une condition négative suivie d’une autre condition (généralement avec le mot « neither » placé d’abord).

On dira par exemple : « She is neither tall nor short. » (Elle n’est ni grande, ni petite. »

Réservez un cours particulier d’essai de 30 minutes avec un professeur – Choisissez le thème et l’horaire de votre cours et découvrez par vous-même comment fonctionne notre méthode d’anglais!

10. Farther et further

Ces deux mots possèdent une différence très subtile que beaucoup d’anglophones natifs ont du mal à saisir.

« Farther » s’emploie pour parler d’une différence que l’on peut mesurer :

On dira par exemple : « He was ten meters farther down the road than she was. » (il était dix mètres plus loin sur la route qu’elle).

« Further », en revanche, fait référence à une longueur ou à une somme abstraite ou que l’on ne peut pas mesurer :

On dira par exemple : « The crisis was bound to do further damage in the years to come. » (La crise allait forcément créer d’autres dégâts dans les années à venir).

Voilà vous savez tout ! il ne vous reste plus qu’à pratiquer.

Hello, je suis Mélodie, cela fait près de 4 ans que j’ai quitté notre belle France pour l’intrépide ville de Londres. J’adore voyager et j’espère avoir l’occasion de pouvoir faire un tour du monde dans les années à venir. Passionnée de cuisine je m’amuse à découvrir les plats anglais : cupcakes, cheesecake, scones et autres gourmandises . Je suis actuellement marketing manager pour EF English Live France et je me réjouis à l’idée de pouvoir aider les gens qui comme moi, souhaitent vivre une expérience anglophone !

Mélodie

Article – Bottom – Ad12 – OE